Les figures du Cirque Philosophique

Le propos des sculptures suspendues du Cirque Philosophique n’est pas d’être en mouvement mais au contraire d’atteindre l’immobilité. Dans cette calme et secrète attente que le moindre souffle prolonge, s’instaure alors une sorte d’attention au temps qui passe, ou plutôt qui règne. Ce temps souverain, lisse et précaire comme un reflet dans un plan d’eau sans ride, est celui, sans limite, de l’instant présent.